Pourquoi le Bachelor rencontre autant de succès en France ?

Au moment où les diplômes universitaires perdent de leur attrait sur le marché du travail, on a assisté depuis quelques années à l’apparition d’une voie alternative plus pratique, aussi bien pour les étudiants que pour les employeurs. Il s’agit du Bachelor. Celui-ci permet un accès rapide à la vie active et répond ainsi aux besoins pressants des entreprises en quête de profils compétents et opérationnels immédiatement.

Le Bachelor : une réponse fiable à des exigences accrues

Malgré les multiples initiatives engagées par les gouvernements successives, de droite ou de gauche, pour redorer le blason de la licence et augmenter les chiffres de réussite à l’université, la situation n’a pas l’air de vouloir s’améliorer, bien au contraire. Depuis 2004, le taux de réussite est en baisse constante. Selon les chiffres de 2013 du ministère de l’Enseignement supérieur, moins de 27% seulement des étudiants arrivent à obtenir leur licence en trois ans d’études. Le bilan est encore pire pour les bac pro, où seuls 3% des étudiants décrochent leur diplôme. Cette situation alarmante et alarmiste pousse un nombre grandissant d’étudiants à chercher des alternatives plus fiables.

La prolifération plutôt rapide du Bachelor en France témoigne de son efficacité. Aujourd’hui, ce diplôme d’origine anglo-saxonne bénéficie d’un véritable engouement auprès des étudiants et des directeurs d’institutions. Il a ainsi contribué à l’amélioration et à l’enrichissement de l’offre de formations dans le secteur de l’enseignement supérieur. Le nombre d’étudiants qui optent chaque année pour ce cursus post-bac en trois ans se compte par milliers. Pour s’adapter à cette nouvelle réalité, les écoles d’enseignement supérieur qui proposent cette formation sont, elles, en augmentation aussi.

Ce titre de référence des systèmes universitaires de tradition anglo-saxonne est le diplôme post-bac le plus délivré à l’échelle mondiale. Il est notamment très prisé en Asie. Alors qu’on en savait pratiquement rien il y a à peine une dizaine d’années, le Bachelor connaît de nos jours un grand succès, que ce soit au niveau de l’offre de formations qui s’est largement développée et diversifiée au cours des dernières années ou en termes de demandes avec le nombre impressionnant de candidats qui choisissent ce cursus chaque année.

Bachelor

Comment expliquer le succès du Bachelor ?

Les entreprises sont en perpétuelle quête de compétences et profils ayant les qualités requises pour assurer leur développement et répondre à leurs besoins spécifiques en termes de ressources humaines. Les avancées technologiques imposent également leur lot de changements et exigent des entreprises une réactivité et une adaptation rythmées par une économie mondiale soumise à de fortes fluctuations. Le concept du diplôme national tend à devenir obsolète partout dans le monde. La France ne fera pas exception et ne saura faire face à cette tendance. Désormais, les établissements d’enseignement supérieur ont une large marge de manœuvre et sont en mesure de mettre en place des pédagogies et proposer des cursus répondant aux besoins actuels du marché de l’emploi.

Aujourd’hui, les étudiants souhaitent emprunter la voie la plus pratique et la plus courte vers la vie professionnelle. Celle qui leur permet d’acquérir les connaissances et compétences exigées par les recruteurs, afin de maximiser leurs chances d’être intégrés rapidement dans le monde du travail. Le Bachelor a tout pour convaincre et séduire, grâce à des programmes conçus dans l’objectif de préparer et initier les candidats à la vie active. Tout au long de leur cursus, les étudiants seront amenés à effectuer des stages à l’étranger, des séjours linguistiques pour maîtriser l’anglais et peuvent même opter pour des échanges académiques dans différents pays du monde.

L’un des points forts du Bachelor est qu’il est résolument tourné vers l’international et offre aux candidats l’opportunité de suivre une partie de leur cursus dans un établissement d’enseignement supérieur à l’étranger. Un atout indéniable pour les étudiants, notamment en écoles de commerce, qui projettent de s’expatrier ou d’entamer une carrière à l’international à l’issue de leurs études. Effectuer une partie de leur cursus à l’étranger leur permet de mettre en œuvre leurs compétences et de cerner leurs objectifs et les défis qu’ils devraient relever sur le plan professionnel.

Un nombre grandissant d’étudiants s’orientent vers ce cursus car rebutés par les trois difficiles années à passer en classes préparatoires ainsi que par les concours d’accès aux grandes écoles qui constituent un sérieux obstacle pour bon nombre d’entre eux. Il en est de même pour les trois années d’études universitaires qui ne garantissent pas pour autant l’obtention d’une licence en fin de cursus. Qui plus est, les diplômes universitaires ne garantissent pas un accès direct à l’emploi et pâtissent d’une réputation peu reluisante auprès des recruteurs.

Lisez également notre article : Ce que cache le diplome bachelor